Le couvent de la Visitation de Nancy

ses secrets, sa vie quotidienne, ses religieuses alsaciennes


Ce récit est une immersion dans le secret d’un couvent nancéien des siècles derniers, où les visitandines déroulent une existence austère, rythmée par les offices liturgiques et les tâches quotidiennes. Leur extrême pauvreté lors de la création du couvent et surtout les pires misères qu’elles supportent durant la guerre de Trente ans tandis que Nancy subit l’occupation des soldats français puis, pendant une courte période celle terrible des Suédois, sont suivies d’une amélioration de leurs tristes conditions matérielles, qui commence à se manifester à partir de la décennie des années 1640 jusqu’au début du XVIIIe siècle et qui va crescendo jusqu’à la Révolution. Leur couvent devient un des plus appréciés de l’aristocratie nancéienne pour l’éducation de ses filles. Cette évolution est due en partie au charisme des supérieures alsaciennes de la famille de Rosen, qui impriment leur marque.

Ce récit est un voyage dans un univers de non-dits, de foi sincère, de renoncement, d’enfermement forcé, de cruauté mentale et physique de par les mortifications que les visitandines s’imposent. Jack Chollet nous fait partager leurs petits secrets, émaillés d’anecdotes, de faits inattendus comme l’installation d’une loge maçonnique dans le couvent, en même temps qu’il nous fait on revisiter l’histoire de Nancy de 1632 jusqu’à 1792.